Archives de
Auteur : Sylvain

Les grandes places du diamant dans le monde et top 3 investisseurs en diamants

Les grandes places du diamant dans le monde et top 3 investisseurs en diamants

Point sur les bourses de diamants

Les bourses de diamants ou places d’échange sont des lieux de vente et d’achat de diamants physiques d’investissement, qu’ils soient bruts ou taillés.
Les bourses de diamants sont des endroits autorisés uniquement aux professionnels qui en sont membres. On y trouve différents acteurs du négoce du diamant : diamantaires, courtiers et fabricants. Les bourses ne sont pas accessibles aux particuliers.

Les diamants y sont évalués selon des normes de classement établies par la Fédération Mondiale des Bourses de Diamant (WFDB- the World Federation of Diamond Bourses) en collaboration avec l’Association internationale des négociants de diamants.
La WFDB regroupe les 29 bourses de diamants dans le monde. C’est dans ces bourses que les “sightholders” c’est-à-dire les négociants en diamants affiliés à De Beers (société qui exploite 40% des mines de diamants dans le monde) opèrent avec les autres professionnels du secteur.
Ces bourses de diamants indépendantes sont réparties dans les principaux centres du commerce du diamant tels que Mumbai, Tel Aviv, Anvers, Johannesburg, Londres, New York.

où acheter des diamants

Une réglementation mondiale autour de l’investissement diamant

L’assemblée générale de l’ONU a adopté, en décembre 2000, une résolution en faveur de la création d’un cadre de certification internationale pour les diamants bruts. Il s’agit du processus de Kimberly. Depuis novembre 2012, plus de 80 pays représentant 99,8% de la production mondiale de diamants bruts participent au processus.
L’objectif premier est de neutraliser le marché parallèle de diamants bruts, source principale de financement des guerres et conflits armés dans certains pays. Le processus de Kimberly a comme second objectif la protection et la pérennisation du marché relatif à la production de diamants dans les pays émergent.
Anvers est incontestablement la capitale du diamant. Elle couvre jusqu’à 70% du marché mondial des diamants taillés et 8 diamants bruts sur 10 y transitent.

Acheter un diamant dans le quartier des diamantaires d’Anvers

Le quartier diamantaire à Anvers se décompose notamment en quatre bourses à savoir la Bourse du Diamant qui traite uniquement les diamants taillés, le Diamant Kring spécialisé dans les pierres brutes, le Vryes Diamant Handel et le Diamond Club d’Anvers (bourses la plus ancienne) quant à eux négocient à la fois les pierres brutes et taillées.
A l’inverse de l’effervescence des bourses de valeurs spéculatives, l’atmosphère feutrée qui règne au sein des bourses de diamants est propice à des négociations sereines. La déontologie, très stricte, permet de maintenir un climat de confiance essentiel à la profession. Ainsi le “mazal”, une simple poignée de main, permet de fixer le prix sans passer par un contrat écrit. Par ailleurs, toute tentative d’escroquerie au sein d’une bourse d’échanges de diamants aura pour conséquence une exclusion de l’ensemble des bourses au niveau mondial de la personne à l’origine de l’escroquerie.
En cas de conflit entre professionnels, il peut être d’usage de ne pas entamer de procédure judiciaire mais de plutôt de faire appel à une commission d’arbitrage. C’est le cas à Anvers, où une commission, dite de “réconciliation”, composée de 3 membres qui ne sont pas parties au litige, rend un jugement définitif.
Cette méthode est souvent sollicitée en raison de son caractère souple et rapide.
Si les bourses du diamant ont toujours vocation finale à satisfaire les joailliers à travers le monde, ces dernières années une activité s’est considérablement développée, celle des investisseurs dans le diamant ou “diamant d’investissement”.

certifier son diamant

Le diamant, un marché prometteur !

En effet, le diamant semble être un marché prometteur, en témoignent les prévisions de BMO Capital Markets, la filiale banque d’investissement de Bank of Montreal. En effet selon leurs analyses, le prix des diamants va augmenter en moyenne de 6% par an jusqu’en 2020, et le marché du diamant poli sera supérieur à 25 milliards d’euros.
Des sociétés comme Tradition Diamant, Diamoneo ou Diamond Privilege font aujourd’hui figure de leaders sur le marché français. Toutes proposent un certificat GIA, délivré par un gemmologue, qui atteste que les standards “4Cs” sont bien remplis : “Carat Weight, Clarity, Cut, Color” (poids, pureté, taille et couleur). Par ailleurs, toutes proposent également des solutions de facilité comme le stockage et la livraison sécurisée.
Ces avantages séduisent des investisseurs de plus en plus nombreux, notamment de particuliers souhaitant diversifier leurs placements et qui voient dans le diamant une alternative intéressante à une épargne traditionnelle.
Cette dynamique a par exemple conduit la compagnie Tradition Diamant (appartenant au groupe Vendôme Tradition) à créer un partenariat publicitaire avec Canal + et C8, preuve de l’ouverture du marché du diamant d’investissement à un plus grand public.